Hymne à la Femme

J’ai été bien tentée de recopier ou de citer ici de grands poètes qui, un jour, s’étaient décidés à prendre comme muse ou sujet d’écriture la femme. Qu’ils soient de chez moi ou non, qu’ils aient chanté les mérites des femmes noires ou non ; il n’en reste pas moins qu’ils ont célébré la Femme. Et, pour cela, ils ont ma gratitude.

Je voulais donc reprendre certains passages ou phrases de ces auteurs et exprimer à travers leurs écrits ce sentiment de fierté que j’ai pour les femmes belles (intérieurement surtout), fortes, sensibles, influentes, laborieuses, valeureuses et demeurant stoïques face aux adversités…Mais je me suis ravisée ;  réalisant que je connaissais personnellement des femmes à même de m’inspirer et méritant, elles aussi, d’être félicitées et prises en exemple. Des femmes comme ma mère, ma marraine, mes tantes, mes grand-mères, mes cousines, mes amies et mes collègues. D’autres femmes qui ne m’ont pas mise au monde mais qui, dans un certain sens, remplissent un rôle de maman, de conseillère, de mentor (spirituel et autre) et de modèle. Des femmes qui, jour après jour, consciemment ou non, m’encouragent à aller de l’avant, à me battre et à mieux faire. Des femmes qui s’effacent et qui, même dans l’ombre, soutiennent valablement un mari et élèvent, seules ou non, vaillamment des enfants. Des femmes qui ne rechignent point devant le travail à accomplir, aussi ardu soit-il…

Oui, je connais d’épatantes femmes ! Et elles méritent amplement que je leur dise mes propres mots, aussi insignifiants et mal agencés puissent-ils paraître. Des mots qui soient le fruit de mon vécu avec elles. Souffrez, mesdames, de recevoir ces simples mots et de vous en souvenir quand viendront les temps durs. Je vous aime et je vous admire. A vous :

Fait de tendresse mais aussi de résilience,

Effigie même de la grâce et de l’élégance ;

Maniant avec courage la craie, la houe, le balai, la cuillère, la machine à coudre, le seau et même la torpille,

Militant pour ton bien-être et celui de ta famille,

Exceptionnel Ouvrage divin tu es et tu resteras.

Mélissa VALME

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s